Champagne LECLERE-TORRENS www.champagne-leclere-torrens.fr
Revue de Presse
Imprimé le : 29/06/2022 - 20 h 28. Lancer l'impression Fermer la fenêtre
MONIQUE DERRIEN
le 09/09/2018

AU BONHEUR DE LA VENDANGE ET DU CHAMPAGNE

Nathalie De Coninck attend ses cueilleurs. Ils sont une quinzaine qui ne vont pas tarder à rentrer pour se mettre à table. Et c’est elle qui est aux fourneaux pour ne rien laisser au hasard. Les choux à la crème seront parfaits même s’il a fallu s’y reprendre à deux fois pour réussir la crème pâtissière. « Je suis tellement exigeante avec eux. La moindre des choses, c’est de les soigner. Si je leur faisais n’importe quoi à manger, ils mettraient n’importe quoi dans leurs paniers.

Parce que l’exigence de qualité s’impose comme une charte dans cette entreprise très familiale. Avec son mari Nathalie exploite les terres que son père lui a transmises. Quatre mains pour trois hectares de vignes, là bas tout au bout de l’appellation champagne à l’extrême ouest du vignoble de la Vallée de la Marne.

Nous, nous sommes en bio-contrôle. La course au rendement pour laisser des raisins par terre à la vendange, ce n’est pas notre truc. Mon père était déja comme ça. Il traitait le moins possible. »

Ici on aère donc les grappes pour les empêcher de pourrir plutôt que d’avoir à les traiter parce qu’elles prolifèrent dans une vigne gorgée d’engrais. On traite aux huiles essentielles, on se passe du bisulfite au moment du dégorgement , on utilise les bourbes de chardonnay pour décolorer les vins « tâchés », plutôt que le noir végétal parce qu’il est agressif et qu’il détruit les arômes.

Et les raisins sont de plus en plus sains. Cette année les vignes ont donné beaucoup, entre 13 et 17 000 kilos d’une qualité exceptionnelle. L’avantage c’est qu’on n’aura pas à trier les grappes. Trier, trier,trier, parfois jusqu’au grain comme Nathalie l’exige de ses cueilleurs si la récolte est moins belle. Elle les harcèle au point qu’ils en ont fait une chanson pour s’en moquer. Mais l’équipe est soudée et fidèle.

Les champagnes Leclère-Torrens, du nom des deux parents de la jeune femme, ne connaissent pas les problèmes de recrutement. Le bouche à oreille fonctionne chez les vendangeurs comme chez les amateurs de champagne. Nathalie et Romaric commercialisent chaque année vingt mille flacons, à l’étranger parfois, mais surtout en France. Des cuvées dont ils sont fiers parce qu’ils sont le reflet de leur convictions. La palette est très variée, et c’est le raisin qui dicte sa loi. L’observation, la curiosité, le respect font vivre cette petite exploitation dont sort tous les ans une cuvée dite
« éphémère » qui ne ressemble à aucune autre.

 

 

Tous droits réservés © - Champagne LECLERE-TORRENS
- 13 rue de la Marne - 02310 Crouttes-sur-Marne (France) - Tél. : 03.23.82.08.54